Politique de promotion de la santé en entreprise

Nom complet de la mesure

Elaborer une politique de promotion de la santé en entreprise

Objectif

Un employeur élabore et met en oeuvre une politique de promotion de l’activité physique et de l’alimentation équilibrée, et de prévention du tabagisme et de la consommation excessive d’alcool. Les employés bénéficient de cette politique au travers de différentes mesures concrètes, dont l’aménagement du lieu de travail.

Description

La gestion de la santé en entreprise permet aux employeurs de favoriser la bonne santé physique et psychique de leurs employés.

Souvent, elle se traduit par la gestion des risques liés aux accidents de travail et par l’aménagement des bureaux de manière ergonomique.

Un employeur peut également intégrer dans sa gestion de la santé des mesures de promotion d’une activité physique quotidienne et d’une alimentation équilibrée, tout comme la prévention de la consommation excessive d’alcool et de tabac.

Cette politique de promotion de la santé en entreprise peut se traduire, par exemple, par l’aménagement des lieux de travail favorisant l’activité physique des employés. La volonté de l’employeur d’installer des stations de vélo en libre-service ou de construire des stationnements pour vélos est une manière d’encourager ses collaborateurs à privilégier un mode de transport actif. L’adoption d’un label de promotion de la santé permet également de respecter une gestion de la santé en entreprise efficace.

Bénéfices pour la santé

La mise en place d’une politique de promotion de la santé permet d’agir sur les différents facteurs d’influence des maladies non-transmissibles tels que l’activité physique, l’alimentation, le tabac et l’alcool.

En particulier, la mise en place d’une telle politique facilite l’atteinte des recommandations existantes de santé publique pour les groupes-cibles concernés.

Eléments à prendre en compte

Avant d’instaurer une politique de gestion de la santé en entreprise, il est recommandé de mettre en place une démarche participative entre les employés et la direction.

Contexte suisse

En Suisse, l’employeur est tenu de garantir la santé des employés (Art. 6, loi sur le travail). L’ordonnance 3 qui résulte de cette loi (OLT 3) stipule que l’employeur est tenu de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la santé physique et psychique de ses collaborateurs.

Actuellement, ces lois n’obligent pas les entreprises à adopter des mesures de promotion de la santé ou de prévention des maladies non-transmissibles. Néanmoins, en 2016, l’Office Fédéral de la Santé Publique (OFSP), la SUVA et Promotion Santé Suisse se sont engagés à développer des approches et des offres de promotion de la santé en faveur des collaborateurs sur les lieux de travail. Dans un premier temps, des projets pilotes ont été mis en place par des entreprises volontaires autour de quatre champs d’action: ergonomie, activité physique, nutrition et santé psychique. Migros Vaud a par exemple lancé son projet MWell qui vise à fournir des conseils de promotion de la santé personnalisés à ses employés.