Objectifs et publics-cibles

Les objectifs du projet sont les suivants :

  1. Création d’une base documentaire de référence sur les environnements favorables à la santé (en lien avec les quatre facteurs de protection contre les MNT)
  2. Sensibilisation des autorités communales et cantonales, des professionnels de différents métiers et des autres partenaires aux environnements favorables à la santé (en lien avec les quatre facteurs de protection contre les MNT)
  3. Accompagnement des autorités communales et cantonales, des professionnels de différents métiers et des autres partenaires dans la mise en œuvre d’environnements favorables à la santé (en lien avec les quatre facteurs de protection contre les MNT)
  4. Proposition aux autorités cantonales de planifier des mesures créant des environnements favorables à la santé (en lien avec les quatre facteurs de protection contre les MNT) réalisables à l’échelle du canton de Vaud

Les publics-cibles prioritaires du projet sont les :

  • Professionnels de métiers ayant un impact sur la santé (ex: urbanistes, enseignants, ingénieur-e-s en mobilité, etc.)
  • Collaborateurs d’administrations publiques
  • Elus politiques
  • Professionnels de la santé

Les entreprises et les habitants sont également des publics-cibles du projet.

Contexte

Le projet « Environnements favorables à la santé » est initié en 2016 dans le cadre du Programme « Ça marche ! Bouger plus, manger mieux » déployé dans le canton de Vaud (Suisse) par Promotion Santé Vaud. Le projet est cofinancé jusqu’en 2020 par le Service de la santé publique du canton de Vaud et  la fondation Promotion Santé Suisse.

Le projet a pour objectif de recenser et de promouvoir les mesures structurelles qui permettent de créer des environnements favorables à la santé. Le projet se concentre sur les environnements qui agissent sur les quatre facteurs d’influence des maladies non transmissibles (MNT) : activité physique, alimentation, tabac et alcool.

La santé est également influencée par d’autres déterminants environnementaux, comme la pollution de l’air ou le bruit, mais ceux-ci  ne sont pas abordés dans le cadre de ce projet. La santé mentale et l’image corporelle positive, également impactées par les environnements de vie, ne sont à ce stade pas intégrées au projet.

Ce site a été conçu de façon à être utilisable par un large public francophone.

Organisation

Le projet est institutionnellement rattaché au programme « ça marche ! » de Promotion Santé Vaud, l’organisme de promotion de la santé dans le canton de Vaud.

Un groupe d’accompagnement suit l’avancement du projet. Il est constitué des responsables des différentes entités qui collaborent au projet:

  • « ça marche ! » (activité physique et alimentation, Promotion Santé Vaud)
  • CIPRET-Vaud (tabac, Promotion Santé Vaud)
  • Fondation vaudoise contre l’alcoolisme
  • Promotion Santé Vaud

Utilisation dans d’autres contextes géographiques

Il est apparu dès le début du projet essentiel que l’importante base documentaire réunie soit utile dans un contexte géographique aussi large que possible, y compris dans d’autres pays francophones. Ceci est particulièrement le cas du répertoire des mesures. Des informations détaillées expliquent comment ce répertoire est structuré et quelles en sont les composantes.

En conséquence, toutes les mesures du répertoire ont été formulées en termes aussi universels que possible, sauf exceptions. Un champ « Contexte suisse » et un champ « Contexte vaudois » précisent les éventuelles spécificités nationales et cantonales.

A l’inverse, les informations suivantes sont ancrées localement (canton de Vaud ou Suisse) :

  • Les réalisations et les ressources. Elles sont d’ailleurs identifiées géographiquement ;
  • Les niveaux institutionnels de compétence qui sont propres à la Suisse et qui doivent être réévalués dans d’autres contextes géographiques.

Contributions au projet

Equipe du projet

  • Stéphane Caduff, Aude Gendre, Valentine Guenin et Florian Ruf.
  • Avec la collaboration des collègues de Promotion Santé Vaud (secteurs « ça marche ! », CIPRET-Vaud et Santé en entreprise).

Réalisation du site web

Expertise externe

Un grand nombre de personnes de tous horizons ont contribué à la réalisation de ce site, lors d’entretiens ou en relisant des contenus du site. L’équipe du projet adresse de chaleureux remerciements à ces personnes pour le temps qu’elles ont consacré au projet. La liste qui suit est établie par ordre alphabétique.

NB : La mention des institutions ci-dessous n’implique pas un soutien de ces dernières au projet.

  • Reto Auer, professeur assistant, Berner Institut für Hausarztmedizin (BIHAM), Université de Berne
  • Wafa Badran-Amstutz, coordinatrice Romandie, Société suisse de nutrition (SSN)
  • Lucas Ballabene, enseignant, Neuchâtel
  • Alexandra Balz, Ligue suisse contre le cancer
  • Paolo Basso Ricci, architecte, R/BR/C Architectes
  • Marianne Baudat, responsable de la démarche participative et de la planification, Pôle Gare, Ville de Lausanne
  • Benoît Biéler, adjoint, Stratégie et développement de l’Ouest lausannois (SDOL)
  • Raphaël Bize, médecin associé & MER clinique, Institut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP), canton de Vaud
  • Jean-Christophe Boillat, délégué mobilité douce, Stratégie et développement de l’Ouest lausannois (SDOL)
  • Stéphane Bolognini, délégué vélo, Ville de Lausanne
  • Yves Bonard, urbaniste, Ville de Lausanne
  • Pierre Corajoud, délégué piétons, Ville de Lausanne
  • Zoé Dardel, présidente, PRO VELO Région Lausanne
  • Pierre Déjardin, directeur, Etablissement primaire de Cossonay-Penthalaz
  • Manon Delisle, responsable de projets Relations Partenaires, Promotion Santé Suisse
  • Olivier Duperrex, responsable de l’Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire (PSPS), Etat de Vaud
  • Dominique Durrer, médecin associée HUG, médecin interniste généraliste FMH
  • Laurent Dutheil, co-directeur Suisse, Transitec
  • Jean-Claude Egger, conseiller communal, Le Landeron
  • Sidonie Fabbi, diététicienne, canton de Genève
  • Marie-Christine Fasel, doyenne, Etablissement primaire de Cossonay-Penthalaz
  • Cindy Freudenthaler, Büro für Mobilität
  • Laurent Guidetti, architecte, TRIBU Architecture
  • Valérie Hugentobler, professeure, Haute école de travail social et de la santé (EESP)
  • Gisèle Jungo, Section Promotion de la santé et prévention, Office fédéral de la santé publique (OFSP)
  • Bengt Kayser, professeur en sciences du sport, Université de Lausanne
  • Sonia Lavadinho, spécialiste des modes actifs et de la ville multimodale, bfluid recherche & expertise
  • Jenny Leuba, cheffe de projets Romandie, Mobilité piétonne suisse, www.mobilite-sante.ch
  • Natacha Litzistorf, anciennement : directrice, Equiterre
  • Laurence Margot, coordinatrice de programme, Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire (PSPS), Etat de Vaud
  • Véronique Mariani, directrice, Gymnase de Morges
  • Julien Mortier, médiateur sportif, Ville de Lausanne
  • Arnaud Nicolay, secrétaire général, PRO VELO Région Lausanne
  • Fathi Othmani, conseiller municipal, Chavannes-près-Renens
  • Estelle Papaux, secrétaire générale, Direction de l’Enfance, jeunesse et quartiers, Ville de Lausanne
  • Barbara Pfenniger, responsable Alimentation à la Fédération romande des consommateurs
  • Damien Regenass, chef de projet, Equiterre
  • Fabien Roland, urbaniste, Ville de Lausanne
  • Cédric Rothen, conseiller municipal, Sainte-Croix
  • Christian Ryser, anciennement: directeur, Société suisse de nutrition (SSN)
  • Quinta Schneiter, responsable de projets Personnes âgées , Promotion Santé Suisse
  • Jean Simos, responsable de la division santé environnementale et promotion de la santé, Institut de santé globale, Université de Genève
  • Louis Staffoni, directeur, Centre d’Orientation et de Formation Professionnelles (COFOP)
  • Marie-Pierre Theubet, diététicienne, canton de Genève
  • Fabienne Verrey, ingénieur Transports EPFL, Citec
  • Dominique von der Mühll, collaboratrice scientifique, EPFL
  • Laurent Vouilloz, responsable des activités sportives, Service des sports, Ville de Lausanne
  • Raoul Vuffray, adjoint pédagogique, Service de l’éducation physique et du sport, Etat de Vaud
  • Martin Walther, urbaniste, Urbaplan
  • Marcos Weil, urbaniste, directeur de Urbaplan
  • Sylvie Winkler, directrice, Etablissement primaire de Floréal, Lausanne